un 25 décembre :
reportage

Je suis un homme heureux,
heureux d'avoir rencontré le Seigneur
témoignage donné par le Père Marie Joseph le Guillou au cours d'une homélie

 

Les laïcs qui suivaient les cours au public du Père Le Guillou voulaient fêter les soixante ans du Père et lui avaient demandé de parler de la vocation.

Je suis un homme heureux, heureux d'avoir rencontré le Seigneur, heureux d'avoir été appelé par lui, heureux de ce que j'ai vécu à son service.
Je suis un homme heureux parce que l'appel du Seigneur m'a touché et que j'y ai répondu malgré tous les obstacles. Ma famille s'y opposait mais tout est possible au Seigneur.
Je suis un homme heureux parce que la vocation sacerdotale est une vocation étonnante, la vocation religieuse également. Un appel à rencontrer les hommes, à être pêcheur d'hommes, à les prendre dans les filets pour les donner au Seigneur.

Une joie. La joie d'être pris par le Seigneur pour prendre les hommes et leur donner lumière et vie. Et la joie éclatante dans la mesure où nous sommes fidèles à notre vocation. Je ne dis pas que j'ai été fidèle, je ne dis pas que j'ai répondu parfaitement au Seigneur mais le Seigneur sait ce qu'il fait, et c'est lui qui témoigne. Oui, le Seigneur témoigne de la splendeur de la vocation qui est sur moi. C'est une vocation à l'annonce de la Parole, àe l'annonce du mystère de Dieu, à l'annonce de la joie de Dieu. Je voudrais que tous, dans nos familles, nous nous ouvrions aux diverses vocations. Il y a bien sûr la vocation sacerdotale, il y a la vocation religieuse et aussi la vocation au mariage. Le Seigneur demande qu'on respecte en chacun de ses enfants sa liberté. Il faut la respecter et l'aider.

Toute vocation est un chemin difficile mais le Seigneur est la lumière qui nous guide. C'est lui qui nous conduit dans la joie. Une joie infinie parce que lorsqu'on a trouvé sa voie, la nature atteint son but. Une joie : celle du mystère de Dieu qui pénètre nos vies et nous transforme. Le Seigneur seul peut nous dire avec quelle tendresse il faut aimer, une tendresse ineffable, invraisemblable qui est la tendresse du Seigneur : voilà ce que nous avons à réaliser.

Le Seigneur nous demande de nous accueillir les uns les autres, pauvrement, avec nos limites, avec nos faiblesses, avec nos misères mais l'essentiel est de nous accueillir dans le mystère de Dieu. Certains d'entre vous savent ici, combien je je les ai accueillis, et ils sont là pour témoigner de ce qu'est le mystère de celui qui rencontre Dieu et transmet le fruit de cette récolte. Cette communauté religieuse est là pour vous dire toute cette vocation à l'amour qui est sur elle, cette vocation au dévoilement de l'amour. Et vous tous qui êtes ici, c'est ce même amour qui est dans votre cœur et qui doit vous brûler. Il faut qu'il transparaisse, il faut que la Parole de Dieu germe en  vous comme elle n'a encore jamais germé afin que vous ayez la joie de Dieu.

Je suis un homme heureux parce que le Seigneur est bonheur, joie et lumière.
Oh, je sais bien, il y a la croix ! Vous le savez, je porte une maladie grave depuis longtemps dans mon corps. Mais cela, n'est rien, c'est le moyen par lequel Dieu veut servir de moi. Il veut que nous utilisions toutes nos forces pour que nous nous donnions à lui. C'est pour cela que je suis un homme heureux, heureux par delà tous les obstacles, par delà toutes les misères. Le Seigneur est le Seigneur. Il nous appelle chacun par notre petit nom, et nous avons à nous respecter et à nous aimer les uns les autres dans son amour.

Nous avons à nous accueillir gratuitement, humblement. Gratuitement, comme la chose la plus gratuite qui soit donnée de recevoir. Avez-vous vu un enfant découvrir une fleur, découvrir une feuille et s'extasier devant sa découverte ? Eh bien, nous avons à nous extasier devant notre propre vie à condition de la regarder dans la lumière de Dieu. Nous devons nous extasier devant ce que le Seigneur fait. J'ai une petite expérience de la miséricorde de Dieu dans la vie des hommes, dans la vie de chacun d'entre nous. Et, si je regrette de n'avoir pas été aussi fidèle qu'il aurait fallu,  je vous demande de rendre grâce avec moi pour tout ce qu'il a fait à travers moi et tout ce qu'il fera, car le Seigneur n'arrête jamais ! Je voudrais vous communiquer cette communion dans l'amour qui fait qu'on reconnaît l'autre différent et, en même temps tout proche. Il faut communier à l'amour du Seigneur en se mettant aux pieds de celui qu'on sert dans la joie et la paix.

« Je vous laisse ma paix, je vous donne ma joie ».
La joie a germé dans nos cœurs. Je voudrais qu'elle éclate bruyante et silencieuse à la fois, comme une clameur et comme un silence. Vous savez bien qu'il en est ainsi. La vocation est quelque chose d'infiniment délicat qu'il faut savoir écouter. Il faut apprendre à écouter et à discerner ce que le Seigneur demande à nos jeunes ; il faut les aider à passer le chemin qui est le leur. Enfin, nous avons tous à nous ouvrir à la miséricorde de Dieu, à l'amour de Dieu, à ce qu'il nous demande et à ce qu'il attend de nous.

Je suis un homme heureux parce que dans l'Église, si on regarde le fond du mystère de Dieu, il n'y a que joie ! vous me direz : est-ce possible ? je vous réponds sans hésiter : oui. La joie peut éclater, la joie peut pénétrer au fond de nos vies, elle n'empêche pas de percevoir les souffrances et les misères. Cela importe peu. La sagesse de Dieu, est là triomphante, et c'est elle que nous avons entendue en St Matthieu et dans St Paul. Oui, louons le Seigneur de connaître cette joie, de répondre à l'amour de Dieu.

Que nous soyons prêtres, religieux, religieuse ou laïc, marié ou non, de toute façon le Seigneur a sa vue sur chacun de nous. Nous avons à répondre au Seigneur comme on répond à un amour, dans le silence et la paix.

Que la joie de Dieu vous pénètre, que la joie transmute en vous tous les autres sentiments, que vous sachiez discerner le mystère de Dieu. Il peut tout en vous, laissez-le faire. Amen ! 

(Extrait du livre : L'amour du Père révélé dans sa Parole.
Homélies, année A.
Parole et Silence )

 

 

[Accueil] [Prier par son intercession] [Récollection-Pèlerinages] [Écrits, Études] [Une vie pour Dieu] [Lire la Parole]


© 2003, L'Association "Père Marie-Joseph le Guillou o.p."