Jeudi 17 mai 2012

L'Ascension du Seigneur

Actes des apôtres 1, 1-11 Ephésiens 1, 17-23 Marc 16, 15-20

 

 

Le Seigneur s’est élevé dans les cieux, le Christ ne paraîtra plus sur cette terre, le Christ ne se manifestera plus à ses apôtres. Désormais, il est parti pour que nous recevions l’Esprit Saint, il est parti parce que vivant, il veut nous donner sa vie. L’Ascension proclame d’abord la vie du Christ. Cette vie est toute de plénitude, de communion avec le Père, cette vie dans laquelle il est au-delà de tout, comme le dit saint Paul : « il lui a tout soumis ». Tout est vraiment dans sa main. C’est vraiment le triomphe du Christ qui est auprès du Père et dont la vie est dans le mystère de Dieu. La vie est vraiment au cœur du mystère que nous célébrons aujourd’hui. L’Ascension est la vie triomphante qui va s’exprimer dans le Pentecôte, la vie qui jaillit du cœur de Dieu et qui fait du Christ le principe de renouvellement du monde entier. Le Seigneur est vraiment le Seigneur. Il est celui, qui dans le Christ a manifesté sa puissance de résurrection et qui la fait asseoir à sa droite dans les cieux. Il a déployé sa puissance infinie dans le Christ et désormais le corps du Christ qui était d’abord un corps pour la mort devient un corps pour la vie, qui n’est plus que vie. Il n’est que plénitude de vie, de vie à transmettre, de vie à donner. Nous avons à croire à cette vie éternelle qui est le mystère de Dieu, ce mystère qui est le rapport du Père et du Fils, qui est notre espérance puisque cette vie de joie, de lumière et de paix nous est promise. Nous sommes avec le Christ auprès du Père.

Nous sommes dans le mystère de Dieu et le monde a beau être ce qu’il est, atroce, empli de malheurs, le mal peut s’y déployer mais il y a au-delà de tout, présent au  milieu de ce monde et pour le renouveler, il y a la présence du Ressuscité.

Le don que Dieu nous a fait, c’est le don du Fils triomphant, le Fils montant auprès du Père et qui est là désormais dans la plénitude de l’amour et de la sagesse. Il n’est que regard vers son Père comme le Père n’est que regard vers son Fils dans l’Esprit-Saint. Cette puissance de la résurrection est là au cœur de notre vie, et ce que nous avons à demander, c’est la vie éternelle qui transfigurera notre être de fond en comble. Nous ressusciterons comme le Père a ressuscité le Christ.

Cette puissance de Dieu accomplit dans l’Eglise le mystère de la plénitude. Tout devient instrument du salut, tout devient plénitude de joie, plénitude d’amour car tout est soumis au Christ, tout lui a été donné.  Si nous croyons à cette puissance infinie qu’il déploie en nous, les croyants, nous serons des hommes nouveaux, des hommes pris par la sagesse de Dieu, pris par la splendeur de Dieu. « Que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de la gloire, vous donne un esprit de sagesse pour le découvrir et le connaître vraiment. Qu’il ouvre votre cœur à sa lumière pour vous faire comprendre l’espérance que donne son appel. » Nous sommes pris par cette demande de saint Paul. Demandons au Seigneur, par son intercession, d’avoir cette lumière qui pénètre notre être et nous transfigure. Nous avons à nous laisser transfigurer par la plénitude de l’amour de Dieu, par l’héritage qui nous est proposé à jamais. La puissance de Dieu est dans nos mains. La puissance de Dieu peut tout.

Ce que nous devons confesser, je crois, cette incroyance, ce manque de perception de cette plénitude d’engagement du Seigneur dans notre vie. Bien sûr, le monde est difficile, mais la réalité de la résurrection dans sa plénitude de paix et de joie nous donne d’être des témoins. Saint Marc insiste sur le témoignage : « Allez dans le monde entier. Proclamer la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et se fera baptiser sera sauvé ». Le fondement de notre envoi en mission pour proclamer cette bonne nouvelle, c’est l’Ascension. C’est cette session du Fils à la droite du Père qui veut dire que le Fils partage avec le Père les mêmes prérogatives que lui. Cette manifestation du Fils va se manifester dans la proclamation de la bonne nouvelle à toute la création, c’est notre vocation fondamentale à tous ; cela suppose que notre cœur s’ouvre à la lumière de la puissance de Dieu et à l’espérance que donne son appel. Notre être s’ouvrira à la gloire sans prix qui agit au fond de notre cœur. Nous avons à découvrir cette puissance bouleversante qui peut tout, cette puissance souveraine qui jaillit dans nos vies pour les transformer. Nous devons être des hommes radicalement nouveaux parce que le Seigneur nous aime et parce que nous lui répondons. Nous devons être prêts faire face à toutes les situations car le Seigneur est avec nous et il nous donne de proclamer la bonne nouvelle du salut.

Cette bonne nouvelle se présente tout simplement, je dirai familièrement. Le Christ est là et il est enlevé au ciel. Il n’apparaîtra jamais plus mais il devint plus présent que jamais. Il est avec nous pour annoncer la bonne nouvelle. « Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout la bonne nouvelle. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmer la parole par les signes qui l’accompagnaient. » C’est ce que le Seigneur demande à chacun d’entre nous. C’est vraiment le mystère de l’Eglise « qui est ce mystère avec nous ». Le Christ nous dit qu’il sera avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

Y croyons-nous ? Donnerions-nous notre vie pour cela ? Sommes nous prêts à nous livrer au Seigneur pour qu’il nous prenne jusqu’au bout, pour qu’il fasse de nous des êtres confirmés dans sa lumière ? Nous sommes au coeur de la vie du Christ. Demandons-lui d’être présence au Seigneur et présence à nos frères. Demandons l’Esprit-Saint comme les apôtres. Nous allons prier l’Esprit pour qu’il vienne. Il ne peut pas ne pas venir. C’est ce qu’il nous a promis. L’Eglise tout entier va demander jusqu’à la Pentecôte cette lumière qui transformera son cœur, qui la rendra témoin de la vérité, témoin de la puissance du Christ. Amen !

(Extrait du livre : Seigneur rien n'est plus vrai que ta Parole. Homélies, année B. Parole et Silence )

 

 

 

[Accueil] [Prier par son intercession] [Récollection-Pèlerinages] [Ecrits, Etudes] [Une vie pour Dieu] [Lire la Parole]


© 2003, L'Association "Père Marie-Joseph le Guillou o.p."