Année B


Le Christ Roi de l'Univers

Daniel 7, 13-14  Apocalypse 1, 5-8 Jean 18, 33-37

 

L’évangile nous donne une scène étonnante de la vie du Christ au cœur de sa passion à méditer. C’est l’interrogation suprême sur le mystère du Christ. « Pilate demanda à Jésus : « Es-tu le roi des Juifs ? ». La question va droit au cœur du Christ car il a toujours refusé de s’engager dans la politique de puissance que voulait pourtant ses disciples. Rappelez-vous le nombre de fois où Jésus est parti seul dans la montagne pour prier. Cela se comprend.

Sa royauté est toute différente de la royauté des hommes, c’est celle de son Père qui est dans les cieux. Son père l’a appelé à être roi. Et à la question de Pilate : « Alors tu es roi ? ». Jésus répond par une affirmation la plus extraordinaire qui soit : « Tu l’as dit. Je suis Roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité entend ma voie ».

« Je  suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité ». La royauté du Christ ne définit par la vérité à laquelle le Christ rend témoignage. Lui qui est bafoué, lui dont on se moque, lui, un pauvre déchet humain, il est le témoin fidèle, il est la sagesse divine, le voilà proclamé roi. Il se proclame roi de la vérité, roi de cette vérité qui est au cœur du monde et qui est le cœur de la vie du Christ, vérité qui veut nous transfomer.

En quoi consiste : rendre témoignage à la vérité. C’est répondre à l’amour du Père. C’est répondre à l’appel qu’il y a sur le Christ. Son Père est toute vérité, le Christ est toute vérité, témoin fidèle par excellence auquel personne ne peut être semblable puisque Dieu est Amour. C’est tout l’amour du Christ qui se manifeste dans cette scène. Elle commande toute la suite de l’évangile. Pilate mettra sur le bois de la croix un écriteau « Jésus de Nazareth, roi des Juifs ». Les juifs interviennent auprès de Pilate pour mettre : « Cet homme a dit : Je suis le roi des Juifs ». Mais Pilate répond : « Ce qui est écrit est écrit ».

Il s’agit de découvrir la royauté du Christ, cette royauté est ineffable, cette royauté prise dans l’amour que le Père a pour son Fils de toute éternité. Nous sommes engagés dans le mystère de celui qui est l’alpha et l’oméga. « Je suis celui qui est, qui était et qui vient », le dieu tout puissant. La royauté du Christ est la confirmation pour le monde de l’amour du Père qui est en chacun d’entre nous. Dieu nous aime. Dieu nous aime à l’infini et la royauté du Christ est la proclamation de cet amour qui pénètre en chacun d’entre nous, nous dévoile au plus profond de nous-même pour répondre au témoignage de Dieu. Qu’avons-nous en effet à faire devant ce témoignage si étonnant du Christ, sinon correspondre à ce qui dit le Seigneur ? Il s’agit de découvrir que le Seigneur est le Seigneur dans l’amour du Père et qu’il n’est là que pour rendre témoignage à la vérité. Ne soyons pas inquiets de cette affirmation : je suis né, je ne suis venu dans le monde que pour rendre témoignage à la vérité. Nous avons besoin d’hommes de vérité, d’hommes transformés par la présence de l’Esprit en eux. Pilate ne sait plus ce que sait la vérité puisqu’il pose la question « Qu’est ce que la vérité ? » Face à des doutes insidieux, nous avons à rendre témoignage que le Christ a vraiment fondé l’Eglise, qu’il nous a engagés dans son mystère et veut nous y engager toujours davantage. Le Christ a attendu si longtemps pour dévoiler qui il est !

Le Seigneur, en conséquence, nous demande d’être un vivant témoignage de la vérité. Soyons pris par l’amour du Père. Correspondons à l’amour du Père des cieux et entrons dans cette vie qu’il nous offre. « Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix ». Le Christ est renié, rejeté , martyrisé à mort et malgré tout cela, les hommes adhèrent à la vérité parce que le Père les y appelle, parce que le Père veut que les hommes répondent à l’amour du Fils. Nous avons à écouter cette vérité du plus profond de notre cœur. La passion du Christ est la proclamation à la face du monde entier, de façon décisive, de ce qu’est le Christ. Il est le roi de l’univers. Il est le roi de nos vies. Il est le roi qui est tout prés de chacun d’entre nous. Il est là pour nous, il est mort pour nous. C’est dans la liberté que le Christ s’est livré.

Je voudrais que vous sentiez cette puissance de liberté qui existe dans le Christ. C’est la puissance de l’amour, d’un amour qui se livre tout entier. Nous avons à rendre témoignage chacun à notre propre place ; nous sommes nés pour cela, pour rendre témoignage à la vérité. Rendons-nous témoignage à la vérité ? Cette vérité nous touche t-elle au plus profond de nous-même et nous force t-elle à porter témoignage comme le Christ, dans le Christ, avec le Christ ? Ne gardons-nous pas encore au cœur des images du Christ triomphant, mais d’un triomphe terrestre alors que le triomphe du Christ a toujours été un triomphe pour la vérité, pour la simplicité, pour la splendeur de la vérité ?

Demandons ensemble au Seigneur de rencontrer Jésus, qui est là prés de nous, qui est là en nous, qui vient vers nous et qui se livre dans un témoignage d’amour. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. C’est la voix de l’amour. C’est la voix de la dignité. Dieu veut que nous soyons intiment unis à la personne du Christ dans une entière liberté. Toute la vie des apôtres consistera à témoigner de la vérité qui est dans le Seigneur, de la vérité que nous découvrons.

Relisons le texte de saint Jean pour nous rendre compte combien il témoigne de ce qui est arrivé à Jésus et du beau témoignage qu’il a rendu devant Ponce- Pilate. Il témoigne avec la puissance de l’amour, avec la fidélité de l’amour, avec la générosité de l’amour. Nous avons à aimer. L’évangile nous appelle qu’à cela. Même si aimer est très difficile. L’amour rend tout possible. Nous pouvons aimer parce que Dieu aime, parce que le Christ aime, parce qu’il s’est livré pour nous et que notre vie est une vie dans la foi au Christ qui s’est livré pour nous.

Dans l’Eucharistie que nous allons célébrer, nous demanderons au Christ de découvrir la vérité, de découvrir cette vérité qui est sur chacune de nos vies. Nous avons besoin de l’Esprit Saint pour cela. Nos vies sont marquées par le signe du Seigneur et c’est qui nous appelle à lui répondre de telle ou telle façon.

Demandons au Seigneur de rentrer dans ce mystère avec joie. Nous sommes ouverts au mystère de la Trinité toute entière. Elle veut nous habiter. Elle veut vivre en nous. Elle veut s’affirmer en nous. Que la royauté du Christ pénètre chacun de vos cœurs et vous donne d’être des hommes nouveaux, des hommes libres, des hommes qui rendent témoignage à la vérité. Amen !

(Extrait du livre : Seigneur rien n'est plus vrai que ta parole.Homélie, année B. Parole et Silence )

 

 

[Accueil] [Prier par son intercession] [Récollection-Pèlerinages] [Ecrits, Etudes] [Une vie pour Dieu] [Lire la Parole]


© 2003, L'Association "Père Marie-Joseph le Guillou o.p."