Treizième dimanche du temps ordinaire

1Roi 19,16b.19-21 , 1Galates 5, 1.13-18 , Luc 9,51-62

La Résurrection n’est pas pour demain, elle est pour aujourd’hui et chaque instant vu hors de la Croix Glorieuse est un instant vu hors de la charité divine, c’est un instant qu’on ne retrouvera pas dans le Christ.

La Résurrection est pour aujourd’hui. En dehors de la Croix Glorieuse tout perd sens. L’Evangile doit être lu à la lumière de la Croix Glorieuse et c’est dans cette Croix Glorieuse que tout l’enseignement du Christ prend son acuité, transforme notre cœur et notre vie.


Notre vie chrétienne doit toujours être sous-tendue par cette Croix Glorieuse : il faut laisser le Seigneur agir et lui offrir toute notre vie.
Notre prière est un moment où nous nous exposons à Dieu : qu’il convertisse toutes les tendances qui nous replient sur nous-mêmes afin d’être en communion profonde avec tous nos frères, avec l’Eglise et le monde aussi. Que cette communion ne soit pas un vain mot ! Il faut oser regarder le Christ en redisant les paroles de l’Evangile « Ils regarderont Celui qu’ils ont transpercé. » ( Jn 19,37) et « Une fois élevé de terre, j’attirerai tout à moi. » (Jn 12,32) Il faut se laisser attirer par Celui qui n’est que lumière !


Finalement c’est cela vivre ! Réussir sa vie c’est vivre en Jésus-Christ car notre monde a un goût de mort ! Jésus-Christ c’est la Vie ! Vivre, c’est Jésus-Christ ! Nous sommes dans un monde dur et terrible, nous héritons de penseurs qui ont analysé le christianisme avec une vision effroyable. Nietzsche pensait que le christianisme était la décadence d’un monde, qui dans sa souffrance, se renferme sur son propre égoïsme. Pour ces penseurs, la religion est une manière de s’apitoyer sur eux-mêmes : quelle erreur !


Mais quelle image donnons-nous du Christ, quelle image donnons-nous de la Croix du Christ ? Il faut donner l’image de la Croix Glorieuse du Christ. Il faut bien combattre ! Et prendre les bonne armes et combattre jusqu’au bout !... « Vous n’avez pas encore lutté jusqu’au sang contre vos péchés ! » ( He 12,4)

Pour faire triompher la vie du Christ il faut lutter et rendre témoignage. Le christianisme doit être le témoignage réel, concret, tangible que l’espérance est à l ‘œuvre dans notre monde, que la vie divine transfigure ce pauvre monde de misère. Nous sommes en attente active, en attente de combattants, mais nous attendons ardemment le jour où Dieu sera tout en tous. Dieu sera tout en tous !

(Extrait du livre : Le sens de notre vie. Parole et Silence )

 

 

 

 

[Accueil] [Prier par son intercession] [Récollection-Pèlerinages] [Ecrits, Etudes] [Une vie pour Dieu] [Lire la Parole]


© 2003, L'Association "Père Marie-Joseph le Guillou o.p."