Conférence du Père CHAUVET :

La place des Pères de l'Église
dans l'œuvre du Père Le Guillou

(extraits)

 



Plus qu'un maître, [le Père Le Guillou ] fut un père, à la manière de ces grands spirituels qui jalonnent toute l'histoire de l'Église. On ne peut pas oublier ce regard si pénétrant, empli de l'Esprit et qui, dans le silence, exprimait la miséricorde et l'amour de Dieu.

"La pensée patristique est totalement commandée par le mouvement de la Révélation et de l'économie du salut qui va de Dieu, par le Christ, à l'Église. Elle saisit tout à la lumière de la Révélation et de l'action salvatrice de Dieu en Jésus-Christ….

" Toute la recherche théologique du Père Le Guillou se retrouve dans ces lignes. Retenons deux idées : D'une part le mouvement de la pensée patristique qui est celui de la Révélation ; d'autre part, la notion de Mystère.

Le travail des Pères porte essentiellement sur la Christologie et sur la sotériologie. Il suffit de reprendre les sept conciles œcuméniques pour s'en rendre compte. Cette théologie patristique est ainsi une contemplation du Mystère.

"l'Église. est tenue de laisser toujours plus le Christ transparaître en elle et d'être toujours davantage plongée dans le monde, suivant en cela les traces du Seigneur qui s'est fait serviteur. Du cœur de la misère humaine qu'elle partage, elle appelle tous les hommes parce qu'elle communique le seul salut qui vient totalement du Christ."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
   
 

© 2003, L'Association "Père Marie-Joseph le Guillou o.p."