Le Père Marie-Joseph Le Guillou, dès les premières années de sa vie religieuse, a compris que le Seigneur avait déposé en son cœur une vocation spéciale "pour l'unité" - ut unum sint !

En 1952 il a été appelé au centre d'études Istina. En 1958, il a obtenu son doctorat en théologie avec mention, en soutenant sa thèse : " Mission et Unité. Les exigences de la communion". Simultanément, alors qu'il était membre du centre d'études Istina, il a continué son enseignement à la Faculté de théologie du Saulchoir de 1952 à 1967 sur la théologie orientale. Pour mieux connaître la tradition orientale, il a passé une année au Mont Athos.

En 1963, il a été appelé à participer à la deuxième session du Concile, après la mort de Jean XXIII, quand Paul VI a repris le Concile œcuménique.
En 1969, il a été nommé professeur à l'Institut Catholique de Paris, où il est resté titulaire jusqu'en 1982. Il y a fondé l'Institut supérieur d'études œcuméniques
(ISEO).

Le Père Marie-Joseph Le Guillou s'est endormi dans le Seigneur le 25 janvier 1990 à 23 h 50, à la fin du dernier jour de la semaine de l'Unité. Il repose au cimetière de Blaru dans les Yvelines.

Depuis 1991, chaque année, les chrétiens se réunissent pour prier par son intercession.


 

UT UNUM SINT

Jésus avant de donner sa vie priait ainsi :

"Père saint, garde en ton Nom ceux que tu m'as donnés
pour qu'ils soient un comme nous".(Jn 17)

Le Père le Guillou nous aide à être UN avec Lui dans la prière :

Que veut dire, Seigneur, cette expression : "un comme nous" ?
Que ta présence dans les Apôtres et des Apôtres en toi soit la présence du Père. C'est le Père qui fait cette unité : c'est de cette présence-là qu'il s'agit, Seigneur, fais-nous demeurer dans cette unité de l'amour.

Seigneur, accorde-nous d'avoir avec nos frères une réciprocité d'amour et de connaissance qui soit semblable à celle du Père avec toi. Saint Thomas d'Aquin dit "que la fin de tous les dons de Dieu, c'est que nous soyons unis entre nous d'une unité qui est semblable à celle qui est entre le Père et le Fils".

Ce que Dieu vise dans la croix, ce que Dieu vise dans ta glorification
c'est que nous soyons un, vraiment pris dans l'amour.

"Père, ceux que tu m'as donnés,
je veux que là où je suis, ils soient aussi avec moi".

Fais-nous goûter, Seigneur, que ton désir est que tes Apôtres soient auprès de toi. Tu veux que cette unité fondamentale qu'il y a entre le Père et toi
soit communiquée de façon définitive.


C'est cela l'amour.
L'amour, c'est de contempler la gloire que tu as reçue depuis toujours dès avant la création du monde. Tout est joué d'avance !
Pourtant le Père ne supprime pas nos libertés, mais en les enveloppant de son amour, le Père veut nous manifester son amour depuis toujours, et il n'y aurait pas de monde s'il n'y avait pas la création dans l'Agneau immolé dès avant la création du monde, comme nous le dit Saint Pierre.


Tout est donné dans l'amour du Père.
Ce que tu veux nous faire savoir, c'est que là où Tu es,
c'est-à-dire dans cet amour qui t'entoure depuis toujours, de toute éternité,
il faut que nous soyons nous aussi.
Tu nous attires pour que nous demeurions dans la gloire.


Il s'agit pour nous de contempler ta gloire reçue du Père.
Nous sommes appelés à contempler la gloire du Père que tu as manifestée en venant dans le monde. Apprends-nous à contempler ce mystère d'amour auquel nous sommes
tous appelés et rendons grâces pour cette expérience d'amour suprême.

Tu es, Seigneur, tout entier prière. Apprends-nous à être prière en toi.
Aimons cette transparence d'amour qu'il y a entre le Père et Toi, et sachons que pour la faire transparaître en nous, nous devons obéir aux commandements reçus de toi.


Seigneur, soyons toute reconnaissance d'être créés,
enfantés dans l'amour du Père, et gardés dans ta prière.
Puissions-nous être glorifiés en toi.
C'est ce que nous devons demander les uns pour les autres.

 

 

[Accueil] [Prier par son intercession] [Récollection-Pèlerinages] [Écrits, Études] [Une vie pour Dieu] [Lire la Parole]


© 2003, L'Association "Père Marie-Joseph le Guillou o.p."